Ultimate magazine theme for WordPress.

Qu’est devenu le béret rouge tabassé par une foule en colère à Bambeto ?

0

[dropcap]D[/dropcap]ans l’après-midi  du vendredi  15 novembre 2018, le capitaine Vivien Gérard, a été passé à tabac par une foule en colère lors de funérailles d’un partisan de l’opposition républicaine à  Bambeto.

En service au Bataillon autonome des troupes aéroportées (BATA), cet officier militaire, devenu entre-temps  commandant,  a été roué de coups, ce jour-là, par des jeunes en colère et laissé pour mort dans une mare de sang.

Alors que des rumeurs annonçaient sa mort, il sera transporté d’urgence à l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne pour recevoir les premiers soins médicaux.

Peu de temps après, le département de la Défense nationale prendra toutes les dispositions qui s’imposent pour son évacuation sanitaire  dans un hôpital spécialisé au royaume chérifien.

De retour à Conakry, le commandant Gérard a rendu visite mardi au directeur de l’Information et des relations publiques de l’armée (Dirpa), Aladji Cellou, pour lui exprimer ses remerciements.

Ce porte-voix du ministère de la Défense, alors que la panique régnait dans la cité le 15 novembre dernier, a su, à travers divers canaux de communication, calmer le jeu pour éviter des représailles sur l’axe Hamdallaye-Bambeto-Cosa.

 

 

Sélectionné pour vous :  BAC 2017, le 1er de la République en SM se confie : ‘’On a commencé à réviser dès la 12e année les cours de la terminale’’
Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info