Ultimate magazine theme for WordPress.

Siaka Barry : ‘’J’opte pour une élection mal faite qu’une absence totale d’élections’’

3

[dropcap]L[/dropcap]e Mouvement populaire démocratique de Guinée (MPDG) est en lice pour la conquête de sièges à l’Assemblée nationale. L’ancien ministre Siaka Barry, qui fait partie des candidats aux législatives du 16 février, assume la décision de sa formation politique d’aller à ces élections que les poids lourds de l’opposition ont décidé de boycotter.

Il assure que sa participation aux élections législatives n’est nullement une trahison aux principes du FNDC. ‘’On ne peut pas parler de trahison lorsqu’il n’y a pas eu de pacte, d’engagement ou d’alliance. Il faut demander aux membres du FNDC si nous avons pris des engagements que nous ne participerons pas à des élections’’, indique M. Barry.

‘’Je ne suis pas membre de l’opposition plurielle. Elle est membre du FNDC au même titre que la société civile, des mouvements associatifs, les partis politiques non alignés. Je suis un parti politique non aligné au sein du FNDC. Nous ne nous sentons pas engagés par  la décision de cette l’opposition plurielle. Nous avons rejoint le FNDC pour le respect des intangibilités constitutionnelles’’, ajoute-t-il dans la Tribune de l’actu.

L’ancien ministre de la culture affirme que les poids lourds de l’opposition ont tort de boycotter les prochaines élections législatives.

‘’Ceux qui refusent d’aller aux élections législatives sont sur le mauvais chemin. Ils ont tout faux. Ce n’est pas la politique de la chaise vide qui nous aidera à acculer ce pouvoir dos au mur. C’est en allant batailler dur contre ce pouvoir sur le champ électoral que nous pourrons  l’amener à reconsidérer sa position’’, argumente Siaka Barry.

‘’Si nous ne faisons pas attention, ces partis politiques majeurs sont en train d’aider le président Alpha Condé dans sa velléité. Et c’est très triste de leur part’’, assure-t-il, affirmant qu’il est préférable d’aller à ces élections avec toutes ces imperfections que d’adopter la politique de la chaise vide.

‘’Nous pensons que si la date du 16 février n’était pas aussi figée pour la CENI comme elle l’est aujourd’hui, elle aurait pu prévenir certaines imperfections. Mais nous allons avec ces imperfections. Moi j’opte pour une élection mal faite qu’une absence totale d’élections. Je ne suis pas pour l’absence totale d’élections’’, dit-il pour assumer la position de son parti.

Au total, 29 formations politiques compétiront pour la représentation à la proportionnelle aux élections législatives et 14 s’affronteront au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans les 38 circonscriptions du pays.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
3 commentaires
  1. A balde dit

    Triste pour la jeunesse guinéenne. Tous ces débiles et sales opportunistes qui polluent la vie politique du pays. Toutes leur conviction tient à quelques billets d’euros.
    Quand Alpha serre le bouton, ils viennent à l’opposition, quand Alpha remie la poche, ils répondent comme des chiens affamé.
    Ces gens me donnent le dégoût de la politique.
    Ces misérables girouettes ou caméléons, appelez les comme vous voulez.
    Demandez à ce pauvre garçon de Siaka, combien il a encaissé pour accompagner Alpha dans sa forfaiture.

  2. DD Kawou dit

    Il est inutile d’aller au charbon pour le simple plaisir politique d’accompagner le rpg-aec,parce qu’il a payé votre caution.

  3. Panafricain dit

    Merci Mr Barry pour les précisions

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info