Ultimate magazine theme for WordPress.

Suivi de l’évolution du projet de création de l’Institut international de développement de la coopération sud-sud et triangulaire en Guinée

0

Sous la présidence du Premier ministre, le ministère du plan et de la coopération, à travers l’Agence guinéenne de coopération technique, a réuni, ce vendredi 5 juillet, les ambassadeurs et chefs d’agences de coopération en poste à Conakry dans le cadre du suivi du projet de création de l’Institut international de développement de la coopération sud-sud et triangulaire (IDCSST) en Guinée.

L’état d’avancement, les perspectives et la nouvelle feuille de route du projet de création de l’Institut international de développement de la coopération sud-sud et triangulaire (l’IDCSST) en Guinée étaient au centre d’une conférence tenue à Conakry.

Initié depuis 2019 par le gouvernement guinéen à la suite de la deuxième conférence des Nations Unies de la coopération Sud-Sud, les autorités de notre pays, depuis, ne cessent de faire des plaidoyers à l’international pour la concrétisation du projet de création de l’IDCSST en Guinée.

Un institut qui aura pour vocation d’aider les pays en développement à atteindre leur autonomie individuelle et collective, ainsi que leur développement durable inclusif dans un contexte de changement et crises multiples, en les appuyant dans le renforcement des capacités en matière de recherche, de formation dans tous les domaines de la coopération sud-sud et triangulaire, mais aussi des échanges d’expériences réussies, de coordination et de mutualisation des partenariats innovants.

A cette occasion, le ministre du Plan et de la coopération internationale a détaillé la nouvelle feuille de route pour la finalisation de cet institut. ‘’La mise en place d’un programme en ligne sur la coopération sud-sud et triangulaire en septembre 2024, la conférence  des partenaires à l’institut lors d’une réunion annuelle  de la BID en avril 2025, de mai à septembre 2025, suivi des intentions de financement, lancement du processus de recrutement du personnel de l’institut, mais aussi les préparatifs de la conférence plénipotentiaire en marge de 81e session de l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre 2025’’, a annoncé Ismaël Nabé.

Il cite également ‘’l’organisation du lancement officiel des activités de l’institut en collaboration avec les représentants des parties prenantes en octobre et décembre 2025, a poursuite des consultations bilatérales avec les parties prenantes et d’autres partenaires, l’organisation des consultations de la pré-conférence des partenaires prévus lors de la 79ème Session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Au niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies, il y aura aussi l’organisation d’une pré-conférence préparatoire des partenaires de l’institut en 2025. Il y aura aussi les plaidoyers au niveau des Conférences interministérielles groupe des 77 et des PMA. Enfin, il y aura la poursuite des consultations au niveau des délégations des États membres et des organisations internationales’.

Dans la même dynamique, les partenaires au développement, comme l’USAID, l’UNESCO, le PNUD, la Banque islamique de développement (BID), le Système des Nations Unies et l’Union européenne, n’ont pas manqué de réaffirmer leurs engagements aux côtés des autorités guinéennes pour l’aboutissement dudit projet.

‘’L’organisation de cette réunion de suivi de l’état d’avancement de cette Initiative ambitieuse contribuera à renforcer le plaidoyer avec les partenaires, à créer une dynamique collective en faveur du développement durable et inclusif pour ne laisser personne de côté’’, a assuré Kristèle Younès, coordonnatrice résidente du Système des Nations Unies en Guinée.

Pour sa part, la cheffe de la délégation de la commission de l’Union européenne dans notre pays, Jolita Pons, espère que ‘’l’Institut pourra jouer un rôle important dans la solution des problèmes de coordination et de leadership et servira à intensifier davantage ces modes de coopération. La Guinée peut compter avec l’appui technique et financier de l’Union européenne’’.

Président d’honneur de cette conférence des ambassadeurs et chefs d’agences de coopération en poste à Conakry, le Premier ministre Bah Oury a assuré que la dotation de notre pays de cet institut international de développement de la coopération Sud-Sud et triangulaire s’inscrit en droite ligne des ambitions du CNRD.

‘’La création à Conakry de l’Institut de Coopération Sud-Sud et Triangulaire ne serait que justice qu’il faudra rendre au peuple de Guinée par rapport à sa contribution à la décolonisation en Afrique, son apport pour que d’autres pays évoluent dans une dynamique leur permettant d’être aujourd’hui des pays souverainement libres. C’est la raison pour laquelle la politique que nous menons, dans le cadre de ce que pilote le ministre du Plan et de la Coopération Internationale, est en droite ligne avec le repositionnement qui est une des valeurs préconisées par le CNRD, sous la présidence du général de corps d’armée Mamadi Doumbouya’’, a conclu le chef du gouvernement.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info