Ultimate magazine theme for WordPress.

Tenue d’un atelier de validation du document de stratégie nationale d’inclusion financière

0

[dropcap]S[/dropcap]ous les auspices de la Banque centrale de la République Guinée (BCRG), le document de la stratégie nationale d’inclusion financière a été validé au cours d’un atelier organisé mercredi à Conakry. La cérémonie présidée par le 1er vice-gouverneur de la BCRG a réuni des acteurs des finances publiques et des institutions bancaires.

Au nom du Gouverneur de la BCRG, Thierno Madjou Sow a remercié les représentants des ministères et parties prenantes de la Stratégie nationale de la finance inclusive (SNFI), ceux des institutions financières (Banques, IMF, EME et compagnies d’assurance), et les directeurs généraux et cadres de la BCRG qui ont pris part à la rencontre dans un réceptif hôtelier de la capitale.

Dans son discours, le numéro 2 de la BCRG a souligné que ‘’l’inclusion financière a démontré ces dernières années qu’elle est un outil efficace de réduction des inégalités et de lutte contre la pauvreté à travers surtout le fait qu’elle donne la capacité aux personnes exclues du système bancaire classique de bénéficier de services financiers adaptés et participer au processus de développement économique et social de la nation’’.

C’est pourquoi, poursuit-t-il, ‘’l’objectif de développement de la SNIF est de contribuer à la promotion du secteur financier et au développement économique et social des guinéens les moins favorisés tant en milieu rural qu’en milieu urbain, en particulier les femmes et les jeunes, grâce à des institutions viables à travers la promotion de services de financiers diversifiés et innovants’’.

Selon le 1er vice-gouverneur de la BCRG, la Stratégie nationale de la finance inclusive est un document qui pose un ‘’diagnostic du système financier en termes d’inclusion financière et dégage ainsi une feuille de route agréée par l’ensemble des parties prenantes de l’écosystème financier guinéen qui va décliner les actions à mener au cours des trois (2020-2023) prochaines années, afin d’améliorer l’inclusion financière en Guinée’’.

Il salue ‘’la vision du Président de la République et de son gouvernement dirigé par le Premier ministre Kassory Fofana, pour avoir inscrit l’inclusion financière au cœur du Programme national de développement économique et social (PNDES), en tant qu’outil puissant de lutte contre la pauvreté dans notre pays’’. Thierno Madjou Sow rappelle que ‘’l’élaboration de la Stratégie nationale de la finance inclusive est l’une des composantes du projet First Initiative financée par la Banque Mondiale dans le cadre de son programme d’assistance à notre pays après Ebola’’.

Un projet dont la première phase, selon lui a permis en 2018 d’effectuer une étude diagnostic en vue de la préparation d’une Stratégie nationale d’inclusion Financière en République de Guinée. L’étude diagnostic a été validée au cours d’un atelier national qui avait réuni en décembre de la même année le gouvernement, le secteur financier, les partenaires techniques et financiers.

Remerciant l’ensemble des partenaires techniques et financiers, particulièrement, la Banque Mondiale pour, dit-il, son appui constant dans la promotion de l’inclusion financière à travers notamment le financement de l’élaboration de la Stratégie nationale de la finance inclusive, le vice-gouverneur de la BCRG assure que l’atelier de ce mercredi a pour but d’échanger avec les parties prenantes sur les axes d’interventions identifiés et de recueillir leurs contributions pertinentes afin d’enrichir le document avant sa soumission au gouvernement pour adoption.

Mariama Ciré Sylla, directrice de la supervision des institutions financières inclusives à la BCRG précise que ‘’le document a identifié 7 axes prioritaires regroupant 33 activités à réaliser. Le premier axe, le plus important, vise à d’offrir un dispositif réglementaire adapté, innovant au système financier pour permettre la promotion de l’inclusion financière. Nous avons également la protection des consommateurs qui constitue un autre axe important’’.

Elle a rassuré que la BCRG prendra en compte les observations qui seront faites par les participants à l’issue de cet atelier.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info 

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info