Ultimate magazine theme for WordPress.

Tiegboro, Dadis et Cie interpellent leurs avocats : ‘’Nous souffrons, nous sommes des pères de famille’’

0

 Seul Maître Mohamed Abou Camara était présent ce mardi 2 avril dans la zone réservée aux avocats de la défense. Ses autres confrères ont préféré bouder l’audience du procès du 28 septembre.

En effet, la demande de sursis à statuer déposée par les avocats de Dadis Camara et Cie à la Cour d’appel de Conakry n’a pas prospéré.

La Cour d’appel a rejeté la requête aux fins de l’examen immédiat de l’appel formé contre le jugement du 20 mars rendu par le TPI de Dixinn, joignant au fond la demande du ministère public tendant à la requalification des faits, avant d’ordonner la continuation des débats.

Après avoir constaté l’absence des avocats de la défense, le juge Ibrahima Sory II Tounkara a souhaité recueillir les avis des accusés qui ont tous été appelés à la barre pour la circonstance.

Mamadou Aliou Keita a indiqué au tribunal qu’il ignore les raisons de l’absence de son avocat. Ce fut ensuite le tour de l’ancien chef de la junte Moussa Dadis Camara a souligné que ses conseils lui ont fait savoir qu’ils n’ont reçu aucune notification officielle du parquet pour la reprise des audiences ce mardi 2 avril.

L’ancien président du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD) a demandé au tribunal d’accorder un temps aux accusés afin, dit-on, ‘’qu’on puisse entrer en contact avec nos avocats pour leur demander de bien vouloir accepter de venir à l’audience’’.

Paul Mansa Guilavogui assure qu’il ignore les raisons de son avocat. Quant à Blaise Goumou, il déclare avoir échangé avec son avocat le weekend dernier pour tenter de le convaincre de prendre part à l’audience de ce mardi.

‘’Il m’a dit qu’il allait contacter les autres avocats de la défense pour voir la possibilité de venir ensemble, mais je suis surpris de ne pas les voir ici (…). C’est pourquoi, nous vous demandons de nous accorder la journée d’aujourd’hui afin qu’on puisse les faire venir, parce que c’est nous qui souffrons Monsieur le président’’, a expliqué l’accusé Goumou.

‘’Nous souffrons, nous sommes des pères de famille, nous sommes là pour des faits qui sont en train d’être jugés (…). On veut savoir ce qui s’est passé pour que nous sortions d’ici’’, a souligné le colonel Moussa Tiegboro Camara.

Marcel Guilavogui a rajouté qu’il préfère rester derrière la décision de ses avocats. De son côté, l’ancien ministre de la santé Abdoulaye Chérif Diaby s’est dit surpris de l’absence de son avocat et a profité de l’occasion pour ‘’lancer un appel à tous les avocats pour qu’ils viennent poursuivre le procès’’.

Alors que Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba est absent pour cause de maladie, selon le parquet, son ancien garde du corps Cécé Raphaël Haba affirme être surpris par l’absence de son avocat.

Prenant la parole, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Dixinn Algassimou Diallo a déclaré avoir bel et bien rendu public l’avis d’audience et adressé un courrier au bâtonnier qui en a accusé réception. Il assure que les avocats de la défense aussi bien que ceux de la partie civile étaient informés.

Maître Alpha Amadou DS Bah de la partie civile a laissé entendre que ‘’les réelles motivations de la défense sont à trouver ailleurs puisque l’obligation principale d’un avocat, c’est d’abord de se concerter avec son client pour entreprendre quoique ce soit’’.

Le juge Tounkara a appelé les accusés à discuter davantage avec leurs conseils, avant de prononcer le renvoi du procès 8 avril 2024.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info