Ultimate magazine theme for WordPress.

Trois motards périssent dans des accidents de la circulation à Labé et à Kankan

0

[dropcap]L[/dropcap]es accidents de la circulation continuent d’endeuiller les familles guinéennes. Dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 mai dernier, ce sont au total trois jeunes motards qui ont péri dans deux accidents survenus à Labé et à Kankan.

accident1-300x225Le premier drame qui a coûté la vie à Mamadou Yacine Diallo et à Mamadou Lamine Diallo, s’est produit sur la nationale Labé-Pita. Selon les témoignages, l’excès de vitesse serait à l’origine de cet accident. Puisque Mamadou Yacine Diallo était un apprenti mécanicien qui venait à peine de monter la moto nouvellement achetée par son ami, Lamine.

Ils ont alors décidé d’aller essayer l’engin sur la route de Pita. C’est au cours donc de ce trajet que les deux amis se sont renversés et sont décédés l’un après l’autre les minutes qui ont suivi, nous rapporte une source locale.

Au même moment, se produisait un autre accident mortel à Kabada 1, en face de l’université Julius Nyéréré, dans la commune urbaine. Là, c’est Amara Keita, élève au lycée Marien Ngouaby qui a trouvé la mort après avoir été violemment percuté par une Land Cruiser pilotée par Mamady Doman Kaba qui, dans sa tentative de fuite, s’est vu rattrapé, son véhicule immobilisé et incendié par des jeunes motards commis à sa trousse.

Ramené sur les lieux du drame et lynché dans le sang, Mamady Doman Kaba a échappé de peu à la mort, avant d’être admis à l’hôpital régional qui sera tout de suite investi par une foule de jeunes en furie. Mais les protestataires seront ramenés aux meilleurs sentiments suite à la médiation assurée par le préfet et le directeur préfectoral de la jeunesse.

A rappeler que la justice populaire prend de plus en plus des proportions inquiétantes en Guinée. En témoigne la justice sauvage que les populations ont pris l’habitude de se rendre à travers le pays. Toute chose qui découlerait d’une crise de confiance entre les justiciables et les justiciers.

En moins d’un mois seulement, c’est le quatrième cas de meurtre enregistré dans la commune urbaine de Kankan, et qui peine à avoir de suite escomptée.

Mady Bangoura, pour VisionGuinee.Info

00224 664 29 48 51/mady.bangoura@visionguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info