Ultimate magazine theme for WordPress.

Un boursier guinéen en Russie à propos du SNABE : ‘’C’est un service concentré sur le faux et la forfaiture’’

0

Mamadi Cissé, doctorant en Russie, dénonce la récente sortie médiatique du directeur général du Service national des bourses extérieures (SNABE), Mohamed Bamaba Camara qui assurait que tous les boursiers sont rentrés en possession de leur argent. Une sortie médiatique qui n’est pas du gout de tous.

Mamadi Cissé rappelle que ‘’nous avons fait plusieurs mois de revendications et de grève du côté de la Russie. La police avait même brutalisé nos étudiants. Nous avons été très patients malgré la souffrance et on pensait que la paie qui était en cours-là allait mettre fin à tout notre calvaire. Mais à notre grande surprise, cette paie est venue encore créer d’autres problèmes qui n’ont jamais existé par le passé. Il y a eu des cas d’omissions qu’on peut assimiler à de l’acharnement. Cette fois-ci, de janvier à juin 2023, les six mois de bourses plus les primes de vacances, il y a des problèmes. Nous avons détecté déjà 43 omissions dont les pionniers des réclamations parmi lesquels je figure’’.

Ce boursier guinéen se dit convaincu que ‘’le service national des bourses extérieurs n’est plus un service national. C’est un service concentré sur le faux et la forfaiture. Parce que ce qu’on a réclamé, nous avons toujours documenté et remonté les informations. Récemment, le directeur général du SNABE a fait une sortie médiatique sur la RTG en disant des contre-vérités. Le monsieur ne maîtrise pas le cycle des différents boursiers. Tous ceux qui sortent du continent africain doivent apprendre la langue locale avant de continuer leur cursus, mais le directeur du SNABE ne maîtrise pas cela. Il peut tout de même consulter l’internet pour voir cela’’.

‘’Au lieu cela, il essaye d’exclure les gens pendant qu’ils sont en situation de classe. C’est à cette situation que nous sommes confrontés aujourd’hui. La paie qu’il avait effectuée bien avant celle qui est en cours, c’étaient les 3 mois d’arriérés et les 4 premiers mois au compte de l’année académique qui vient de s’achever. Dans ce cas, il y a eu des cas d’omissions et des gens ont été victimes de l’amputation de 10 dollars sur leurs montants. En lieu et place de 60 dollars, on nous a donné 50 dollars. Ce qui n’est pas normal », dénonce-t-il sur Djoma TV.

Au colonel Mamadi Doumbouya, il lance un appel : ‘’Nous savons que nous sommes dans une période de refondation. Mais la refondation au niveau des services des bourses extérieures va à contre-sens. Depuis deux ans, les étudiants ne font que souffrir. Nous voyons que le président de la transition organise chaque année un diner avec les différents boursiers. Mais il ne sait pas, une fois que les boursiers quittent le territoire guinéen, comment ils vivent, quelles sont les difficultés. Les étudiants une fois hors de la Guinée, c’est le calvaire. Ils sont abandonnés à eux-mêmes. Il faut que le patriotisme soit à la tête du SNABE. Il (Mamadi Doumbouya) doit savoir rendre ses décrets utiles au niveau du Service national des bourses extérieures en nommant des techniciens, des gens aguerris qui maîtrisent les dossiers et le secteur éducatif’’.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info 

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info