Ultimate magazine theme for WordPress.

Un collégien de 15 ans tué par balle à Taouyah : ‘’C’était mon benjamin et il était tout pour moi’’, pleure sa mère

0

La tension est vive à Taouyah dans la commune de Ratoma depuis où des citoyens étaient dans la rue lundi soir pour protester contre le manque de courant électrique. Moussa Soumah, jeune collégien, a été atteint par balle, avant de succomber à ses blessures.

La victime est le fils d’une douanière et gendarme. Rencontrée mardi à la maison mortuaire, sa mère a raconté comment le garçon a trouvé la mort. ‘’Mon enfant n’est pas parti dans un autre quartier, c’est devant ma cour à Taouyah que ça s’est passé’’, soutient mordicus le lieutenant Fatoumata Damba.

Elle précise que ‘’quand il a fini de diner, il a entendu un bruit et a ouvert le portail pour sortir. Dès que j’ai entendu des coups de fusil, je suis sortie en courant. Son grand frère est venu me dire : ‘Maman, on a fusillé Moussa’. On l’a pris pour l’envoyer à l’hôpital de Ratoma, mais il est mort en cours de route’’.

En larmes, la mère éplorée affirme que son fils ‘’n’avait que 15 ans et faisait la 9ᵉ année. C’est un innocent, il n’avait que 15 ans. Je demande justice pour mon enfant. C’était mon benjamin et il était tout pour moi’’.

Un autre membre de la famille de la victime rapporte que ‘’la manifestation a éclaté en raison du manque d’électricité au quartier Taouyah. Ils ont cotisé pour régler la panne, puisqu’ils n’ont toujours pas le courant électrique, ils se sont mobilisés pour aller manifester devant l’agence de EDG. Sur le chemin de retour, nous avons vu des policiers intervenir. Nous ne savons pas qui les a appelés. Quand le petit est sorti, ils lui ont dit de reculer avant de tirer trois balles’’.

Des témoins accusent des éléments des forces de l’ordre de s’être livrées à des actes de vandalisme dans le quartier.

Lamine Camara, chef de carré à Taouyah, confirme que ‘’depuis hier à 20h30, les gens manifestent contre le manque d’électricité’’. Il ajoute que des ‘’militaires sont venus tirer et Moussa Soumah est décédé’’, avant de préciser que ‘’les policiers ont gazé les populations’’.

Les échauffourées se sont poursuivies ce mardi dans la zone. Des jeunes ont exprimé leur colère dans la rue en érigeant des barricades, empêchant ainsi toute circulation. Des forces de sécurité tentent de rétablir l’ordre.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info