Ultimate magazine theme for WordPress.

Un journaliste arrêté, placé sous contrôle judiciaire pour un article sur une vidéo à caractère sexuel

0

[dropcap]L[/dropcap]es autorités guinéennes ont placé un journaliste sous contrôle judiciaire après qu’un membre influent du parti au pouvoir l’ait accusé de diffamation.

Le 8 Janvier 2020, des agents en civil du service d’enquêtes criminelles de la police ont arrêté Alpha Oumar Diallo, administrateur du site d’information « Verite224 », et l’ont conduit à leur bureau de Conakry, après que leur tentative de l’attirer ait échoué.

L’un des agents s’est fait passer pour un banquier qui avait des informations sensibles à donner au journaliste et l’a invité dans son bureau. Diallo a cependant pris ses précautions en demandant à rencontrer le policier déguisé à la Bluezone de Kaloum, un espace public populaire à Conakry. Le policier est cependant arrivé au lieu de rendez-vous convenu avec ses collègues et a forcé le journaliste à monter dans leur véhicule.

Diallo a été conduit au poste de police où il a été interrogé sur la source des informations qu’il avait récemment publiées sur une affaire de sextape impliquant M’Bany Sangaré, le secrétaire général de la branche jeunesse du RPG Arc-en-ciel au pouvoir.

Le 10 Janvier 2020, le journaliste a été traduit devant un magistrat instructeur pour diffamation et placé sous contrôle judiciaire. Conformément à l’ordonnance de restriction, il est censé se présenter à la police tous les lundis et vendredis.

Diallo affirme que son arrestation et son procès constituent une tentative d’intimidation et a promis de rester déterminé.

“Je ne peux pas commenter la procédure en cours mais ce que je sais, c’est que si M’Bany Sangaré cherche à m’intimider, je lui dis qu’il est tombé sur la mauvaise personne. Je vais continuer à travailler de manière professionnelle”, a déclaré M. Diallo à Mediaguinee.org.

Sélectionné pour vous :  Séjour en Guinée d’une mission du groupe consultatif de la commission de consultation de la paix

Le MFWA condamne l’arrestation de Diallo par la police à la manière de Rambo et la poursuite du harcèlement et de l’intimidation du journaliste par le contrôle judiciaire qui lui est imposé. Il est inacceptable de soumettre un journaliste à l’indignité de l’arrestation et de la détention alors que la police aurait pu le convoquer officiellement, surtout dans un pays qui a dépénalisé la diffamation et la calomnie.

Nous demandons instamment aux autorités de cesser les poursuites pénales à l’encontre du journaliste et de lever le contrôle judiciaire qui lui est imposé pour lui permettre d’exercer pleinement sa liberté de mouvement afin de s’acquitter efficacement de ses devoirs journalistiques.

Media Foundation For West Africa

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info