Ultimate magazine theme for WordPress.

Un officier de police mis aux arrêts après la mort par balle d’un jeune à Bambeto

6

police-anti-emeute_guinee[dropcap]T[/dropcap]hierno Hamidou Diallo a été fauché par une balle. Les faits se sont déroulés à Bambeto mardi en début de soirée au terme de la marche de l’opposition. Agé d’une vingtaine d’années, le jeune homme a succombé à ses blessures avant d’être conduit dans une clinique médicale dans la haute banlieue de Conakry. 

Un drame qui a fait réagir le ministre de la Sécurité, Abdoul Kabèlè Camara. Sur les antennes des médias de service public, le chef du département en charge de la sécurité et de la protection civile signale qu’aux environs de 17h30, un trouble à l’ordre public s’est produit aux alentours du rond-point de Bambeto entrainant l’intervention de la 2ème section de la CMIS de Bambeto.

Au cours de cette intervention, des cas de blessure graves par balle dont un mortel ont été enregistrées. Informée de cette regrettable situation, sur instruction du ministre de la Sécurité, la direction générale de la police nationale a procédé à la recherche du présumé auteur de l’acte.

L’enquête a permis de mettre la main sur le capitaine Kali Diallo, chef de la 3ème section de la CMIS No2 de Bambeto. Peu de temps après son arrestation, cet officier de police a été mis à la disposition de la direction centrale  de la police judiciaire et le procureur général de la République en a été informé, selon le département en charge de la sécurité.

Le ministre Kabèlè Camara rappelle aux forces de sécurité chargées  du maintien et de rétablissement de l’ordre que tout manquement aux consignes données et au respect de la loi sera sanctionné conséquemment.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

6 commentaires
  1. aly dit

    Nul ne doit ôter la vie à un être non armé. Il tue et couvert par le chef rebelle, sans suite ni rien

  2. Ousmane Diallo dit

    Qu’il s’agisse d’un policier, n’est point surprenant. En effet, en Guinée, la mort a été trop longtemps banalisée surtout si elle est le fait des forces de l’ordre.
    Par ailleurs, hier quand tout le monde se félicitait de la pacifique manifestation, le colonel Bafoe lui s’emeuvait d’une éraflure causee à une vitre de voiture de police.Dans ses propos, transparaissaient des menaces à peine voilées. Il ne faudrait pas s’étonner que les bavures viennent des hommes placés sous son commandement. Auquel cas , sa responsabilité sera pleinement engagée.
    Les salopards sans foi, ayant pour seul maître satan le damné, doivent être extirpés des forces de l’ordre.Si Alfa n’est pas complice, voilà ce qu’il doit faire ici et maintenant.

  3. Observateur dit

    Certainement il s’agit d’un coup monté du loubard de Alpha, Bah oury louri; il suffit que ce là soit le nom d’un peul présumé assassin pour qu’il vient aboyer sur les sites que le responsable est cellou dalein.
    Le plan de bah oury et alpha son patron a fonctionné.

  4. Ousmane Diallo dit

    Le colonel Bafoe commence à se decharger sur le pauvre capitaine qui du reste .
    ,n’a que ce qu’il mérite. J’espère qu’il sera sanctionné à la hauteur de son crime
    Toutefois , il y a ce qu’on appelle la responsabilité morale du chef (ici, il s’agit de Bafoe) en conséquence, il y a lieu de lui appliquer les rigueurs de la loi.
    j’ose espérer que les autres flics reflechiront avant de prendre les enfants du bon
    Dieu pour des canards sauvages.

    1. KABA dit

      Quel délire de vouloir vaille que vaille tenir ce Baffoe qui semble empêcher les vandales de dormir, pour responsable des bavures d’un officier! Un capitaine de la police n’est pas n’importe qui pour que sa responsabilité soit assumée par une autre personne. S’il y a une responsabilité morale à assumer, celle-ci doit être partagée avec les leaders politiques qui organisent des manifestations intitules dans les rues de bembéto-cosa depuis 2010 et sans parvenir au moindre résultat attendu de ces manifestations. Mais, bon comme il y a encore des têtus qui continueront à croire aux politiciens véreux, le sacrifice humain pour une cause occulte n’a pas l’air de s’estomper. Dommage pour les enfants désœuvrés de cette communauté qui sont manipulés à souhait par ces prédateurs en quête du trésor perdu (la chose publique)!!!

  5. le malinké dit

    comme c’est un diallo qui a tué un autre diallo alors les ethno peulh ont le bec cloué et veulent à tout prix chercher du poux sur un crâne rasé en accusant soit le colonel bafoe ou un malinké comme les peulh sont des gens de petit d’esprit c’est pourquoi ils se victimise à longueur de jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info