Ultimate magazine theme for WordPress.

Violence contre son peuple : une pratique des dirigeants faibles et désespérés

1

[dropcap]L[/dropcap]e régime agonisant d’Alpha Condé cherche désespérément à s’accrocher à une autorité qui se réduit à des décrets de recyclage des déchets politico-administratifs; mais il s’avère que cela est sans importance aux yeux des Guinéens ambitieux qui, non seulement ne se laissent plus manipuler, mais se radicalisent dans la contestation de son pouvoir illégitime.

N’ayant plus une grande capacité de corruption puisque son clan mafieux a fini de voler le peu de ressources disponibles, tout porte à croire qu’il ne lui reste que le levier de nomination et la tristement célèbre machine de répression qui symbolise l’ensemble de sa gouvernance.

C’est pourquoi, dans le souci de sauver les apparences, il s’en sert à la moindre occasion pour faire croire qu’il a le contrôle du pouvoir alors qu’à l’évidence, celui-ci est dans les mains de plusieurs clans rivaux au sein de l’appareil d’État.

D’ailleurs ne dit-on pas que dans une dictature tout semble toujours homogène et fonctionnel jusqu’à la dernière minute ? En tout état de cause, lorsque la tête pourrie, ce n’est pas l’amputation d’un orteil qui va sauver le sort de l’organisme condamné à la décomposition.

Aliou BAH
Président de l’organe provisoire du MoDeL
Membre du FNDC

Sélectionné pour vous :  Rencontre Cellou-Alpha : Alpha n’est pas pressé, le peuple peut crever...
Place this code at the end of your tag:
1 commentaire
  1. Ibrahima Sory dit

    Aliou Bah sache que la coercition pure peut retourner contre son auteur. La sagesse recommande de séduire, de donner le désir d’aller dans votre sens. Celui que l’on réussit à séduire devient votre marionnette. Pour séduire, il faut maîtriser la psychologie sociale et savoir agir sur le psychique tout en exploitant les lacunes, les faiblesses. Pour assouplir un adversaire ou même un ennemi (dans la vision guinéenne de ce qu’est un adversaire politique), il faut miser sur son affect, en jouant sur ce qu’il craint et ce à quoi il tient. Négliger le cœur et l’esprit des autres ne suscite que haine et mépris.
    Alifa s’est aliéné l’immense majorité des Guinéens et Guinéennes. Ses façons de faire radicalisent les masses. Tout porte à croire qu’il n’a pour la Guinée et ses habitants que mépris. Chaque jour qui passe illustre plus clairement ce qu’il prédestine à ce pays et à ce peuple qui lui a tout donné. Comment comprendre qu’il aille jusqu’à faire tirer sur des femmes en grossesse. Chaque jour qui passe draine avec lui un cortège funèbre de malheurs. Le Guinéen vit, depuis l’arrivée du porfessaire Alifa, avec la peur au ventre. L’incertitude se multiplie. L’impasse se concrétise. Aucun espoir, à présent, n’est permis. Il n’y aucune autre alternative à présent. Il faut se résoudre à prendre le destin du pays en ✋ main. L’hésitation n’est plus de mise. Il faut se dire que l’histoire a besoin du courage qui gagne et non de celui qui console. Alifa s’est rendu coupable de tous les maux répréhensibles. Comme un seul homme les Guinéens doivent s’unir autour des idéaux du fndc. Ma conviction, c’est que celle-ci est sur le bon chemin. Alifa disait que s’il n’a pas le pouvoir de cette façon, il faut l’avoir de cette façon-ci. Notre patience a trop duré.
    Wassalaam !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info