Ultimate magazine theme for WordPress.

Violences post-électorales : la CPI suit de près la situation

5

[dropcap]U[/dropcap]ne mission de la Cour pénale internationale séjourne à Conakry. Vendredi, elle a été reçue en audience par le ministre de la justice, Maitre Cheick Sako. Au menu de l’entretien, le dossier sur le massacre du 28 septembre et les violences post-électorales en Guinée.  

Eméric Roger, chef section analyse des situations à la Cour pénale internationale (CPI), a déclaré qu’il est indispensable que ‘’chacun fasse preuve de retenue et garde bien à l’esprit que le bureau du procureur garde un œil sur ce qui se passe’’.

Il souligne que d’autres pays ont connu des violences électorales ou post-électorales’’ qui, précise-t-il, ‘’peuvent aboutir à des conséquences absolument dramatiques’’.

Au lendemain des élections locales du 4 février. Des violents affrontements ont éclaté à Conakry et à l’intérieur du pays. A Kalinko dans Dinguiraye, les heurts ont fait 5 morts et des débats matériels importants. Au moins 50 personnes ont été interpellées, selon le préfet de la localité, le lieutenant-colonel Lamarana Diallo.

A Kindia, Thierno Alimou Barry a été tué le lundi 5 février à la suite d’échauffourées dans la cité des agrumes. Au quartier Carrière situé à Matam, l’une des communes de Conakry, Mamadou D. Diallo, étudiant à l’université de Conakry a été mortellement touchée par balles.

Dans une déclaration commune transmise à la presse, le corps diplomatique a lancé un appel au civisme de chacun, au respect des institutions et des règles de la République. Il a invité toutes les parties prenantes au processus électoral et la population à faire preuve de calme et de retenue et à ne recourir qu’aux seules voies légales pour résoudre tout contentieux né des élections locales.

Sélectionné pour vous :  L’opposition dénombre 83 morts dans ses rangs depuis l’avènement d’Alpha Condé

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Place this code at the end of your tag:
5 commentaires
  1. Mz dit

    Les polticiens qui appellents les jeunes a descendre dans les rues pour violenter les citoyens serons bientot a la
    Cpi

  2. Bd dit

    Oui tu as raison ou bien ce qui amènent les forces du désordre dans les rues ou leurs exécutants,si par malheur pour la putainte cpi envoi une victime a la place des bourreaux comme alpha voleur condé,il faudra amener encore de millions de ses partisans aussi,si non préparé bps de pompiers pour éteindre les feux et enterré les autres,comme ca au moins il seront responsables du Cao et la destruction du pays.

    1. harouna diallo. dit

      bd ou pede , tu est completement fou , tu pense que les juges de la cpi ne savent pas ce qui se passent en guinee … ils savent tres bien celui qui envoie les enfants dans les rues pour barricader les routes , violenter les passants et detruirent les boutiques et magasins.

  3. gouddoye dit

    Pourquoi maintenant cpi (cours penal pr innocent)en guinée ?
    Les manigances de AC ne marchera plus
    Il faut la vérité

  4. Bd dit

    Va te faire foutre prostitué de harouna ou pede de merde,tu es qui pour insulter les gens,car chacun regarde selon comment il veut,toi tu fais comme tu je m’en fous de ton raisonnement bidon.tu es fou de penser que tu es un dieu á qui la vérité appartient.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info