Ultimate magazine theme for WordPress.

Alpha Condé dans la crainte !

2

[dropcap]F[/dropcap]ace à une sous-région ouest africaine presque démocratiquement stable, et dans une Guinée dont la jeunesse nombreuse ne veut plus tolérer les fantaisies politiques, Alpha Condé doit sérieusement craindre pour faire prévaloir son curieux projet du troisième mandat.

Cette crainte se constate dans la forme de gouvernance du pouvoir central, et ce depuis 2010, mais très remarquable dans ces derniers temps.

Violer gravement la Constitution en étant un président impopulaire, il faudra célébrèrent se surpasser dans des actions tant injustes, irrationnelles qu’irréalistes.

Quand Alpha Condé est arrivé au pouvoir en 2010, de peur, il avait suspectement envoyé à la retraite beaucoup d’officiers militaires fidèles à Dadis Camara et à Sekouba Konaté, sous prétexte qu’il était question d’une politique des réformes dans l’armée.

Aujourd’hui, dans l’angle de son projet du troisième mandat, et de peur qu’un certain esprit de vengeance ne prenne place dans la tête de ces officiers, Alpha Condé décide de les rappeler. De les rapprocher.

Oui, parce que ces officiers pourraient se balancer vers les gens qui seraient prêts à défendre l’éventuel argument de la force contre toute idée du tripatouillage constitutionnel.

La crainte d’Alpha Condé, c’est de voir ces officiers militaires qu’il avait forcés à la retraite, s’entendre à merveille avec leurs patrons d’hier : Dadis et Sekouba.

À propos de l’argument de la force, au cas où la voie démocratique ne serait pas concluante face à l’entêtement d’Alpha Condé, Sekouba Konaté ne s’en cache pas : « la Constitution guinéenne est précise : plus de deux mandats, c’est non. Quiconque veut aller à l’encontre de la loi suprême pourra être dégagé par la force ».

Sélectionné pour vous :  Alpha Condé officiellement candidat à un 3e mandat : le faux suspense a pris fin !

Quant à Dadis Camara, il n’est pas très prolixe sur le sujet, mais n’est-ce pas que l’entêtement d’Alpha Condé à vouloir engager la Guinée dans un chaos politique et social sans précédent, serait une aubaine pour l’ancien chef de la junte militaire de se faire entendre pour défendre la démocratie guinéenne, et se racheter ?

En rappelant les officiers militaires fidèles à Dadis et à Sekouba, Alpha Condé compte rallier tout le monde à son intention de se maintenir au pouvoir à vie.

Tant de mesures politiques nombreuses et variées pour conforter un projet de troisième mandat, qui, pourtant, comme l’expriment d’ailleurs les craintes répétitives d’Alpha Condé, fera certainement plus de bruit que de réalisation.

Naby Laye CAMARA
Depuis Bruxelles

Place this code at the end of your tag:
2 commentaires
  1. Mo. Sylla dit

    C’est ton analyse ces officiers sont maintenant dans la vie civile ils sont libres d’aller où bon les semble. Sachez qu’aucune force militaire ne peut mettre en cause un régime démocratique aujourd’hui en Afrique.au risque de vous compromettre devant la CPI

  2. MANZO dit

    «  »Oui, parce que ces officiers pourraient se balancer vers les gens qui seraient prêts à défendre l’éventuel argument de la force contre toute idée du tripatouillage constitutionnel » »

    Voici une argumentation qui manque totalement de contexte,pour ne pas dire qu’il manque de fondement logique!

    En effet, comment naïvement croire que des officiers qui ne jouaient aucun rôle actif depuis plusieurs décennies et qui ne représentent absolument rien au sein des troupes,pouvaient être d’une caution quelconque pour des perspectives politiques?

    Franchement, c’est lassant de toujours trouver des incohérences juste par ce que certains ont du mal à dompter leurs ressentiments pour un homme!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info