Ultimate magazine theme for WordPress.

Alpha Condé toujours partial !

0

[dropcap]V[/dropcap]endredi, c’est le visage d’un homme peiné et révolté que nous a laissé transparaitre M. Alpha Condé lorsqu’il est arrivé aux domiciles des familles éplorées. A l’égard des circonstances qui ont entrainé la disparition de ces deux écoliers, en tant que premier magistrat du pays, il a par la suite exigé l’ouverture des enquêtes pour situer les responsabilités.

Voici le prototype de président responsable et juste que les guinéens réclament depuis son arrivée au pouvoir.

Mais où était ce président Alpha Condé, lorsque dans les mêmes circonstances, des citoyens réclamant une amélioration de leurs conditions de vie se sont fait abattre par des militaires ?

Où était ce président quand l’opposition républicaine a perdu 80 de ses militants, alors qu’elle n’exprimait que son désaccord face à la gestion de la chose publique et au respect des accords signés ?

Où était-il pour exiger et diligenter des enquêtes pour élucider sur les assassinats ciblés de M. Thierno Aliou Diaouné, de Mme Aissatou Boiro, d’Elhadj Amadou Oury Diallo de la section motard ? Des tueries en Guinée forestière ?

M. Alpha Condé n’a exprimé aucune compassion pour les victimes des marches pacifiques, ou des grèves de réclamations pour une amélioration des conditions de vie. Au contraire, il a défendu les forces de l’ordre et accusé les leaders de l’opposition.

Face à une telle attitude sélective, injuste et indifférente du président, on se serait posé des questions sur les motifs du traitement d’une frange de la population comme des citoyens de seconde classe, méprisés par les institutions qui sont supposées les protéger et les défendre.

Alpha a-t-il agi du fait que l’une des victimes était le fils d’un militant engagé du RPG ?

Alpha s’est-il rendu dans la famille Bah parce qu’il serait injustifiable d’aller seulement dans la famille Diakité sans aller dans la famille Bah ? Les deux jeunes ayant été tués dans les mêmes circonstances.

La Guinée a aujourd’hui besoin d’un président qui n’userait pas des institutions républicaines pour diviser les citoyens. Un président qui, dans sa parole et ses actes, incarne la justice et l’équité.

Un président capable de faire preuve d’empathie et de compassion auprès des victimes du système, sans préjugés politiques, ni considération des origines ou appartenances ethniques et régionales.

Avec Alpha Condé, l’exécutif a perdu le sens de la compassion et de la justice. Avec Alpha Condé, les guinéens ne se sentent que tels des objets en lieu et place de citoyens légitimes de cette nation.

Avec Alpha Condé, l’existence de l’Etat n’est qu’une utopie où ne règnent qu’anarchie et violence.

Pour Alpha Condé, la justice n’est valable que pour les militants et responsables du RPG.

Pour toutes ces raisons et pour restaurer l’unité et la paix en Guinée, M. Alpha Condé et le RPG doivent être sanctionnés à ces élections locales et aux futures échéances. Et la place à une alternance en 2020.

Safa Tounkara

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info