Ultimate magazine theme for WordPress.

Alpha Ibrahima Keira : ‘’Il ne faut pas avoir peur d’un 3e mandat’’

1

Keira [dropcap]L'[/dropcap]ancien ministre secrétaire général à la Présidence de la République ne lâche pas prise au sujet de la nécessité de réviser l’actuelle Constitution guinéenne. Alpha Ibrahima Keira s’est à nouveau invité ce dimanche 3 juillet dans le Club de la presse. Il a tenu à réagir à la polémique suite à son passage dans la même émission le 26 juin. 

“Je dis que note Constitution doit être nettoyée dans l’intérêt du peuple et de la République parce que pour une démocratie, il faut que le peuple vote. Cette Constitution n’a eu qu’un seul mérite : nous faire sortir des griffes de la junte pour que le régime reparte sur des bases à peu près démocratiques”, répète cet ancien baron du régime du défunt président Lansana Conté, désormais membre du RPG Arc-en-ciel.

Et de renchérir : “Notre constitution n’a pas été votée, elle a été adoptée par consensus par des personnes qui n’ont pas eu le mandat du peuple. Quand un acte découle de ça, qu’il y ait un changement, on est en droit de soulever des exceptions préliminaires. L’exception préliminaire chez nous, c’est de remettre cette Constitution sur la table pour le peuple puisse s’exprimer”.

Si la question d’un 3e mandat du président Alpha Condé en 2020 fait débat, estime-t-il, “c’est parce que certains ont déjà derrière la tête. Mais il ne faut pas avoir peur d’un 3e mandat. C’est le peuple qui donne le pouvoir. Que tu fasses un 3e ou 4e mandat, il ne faut pas avoir peur du verdict des urnes. Il faut laisser chaque citoyen usé de ses droits”.

Pour l’ancien ministre Keira, “dire qu’un citoyen guinéen n’a pas le droit de se présenter à une élection, ou n’a pas de droit de vote à un processus électoral, c’est violer ses droits”. D’ailleurs, fait-il remarquer, “le président (Alpha Condé) a dit que ce qui l’intéresse, c’est de réaliser son projet de société au cours de son quinquennat, la suite on verra”.

Et mieux encore, laisse-t-il entendre, “il est allé jusqu’à dire qu’on ne sait même pas, ceux qui s’agitent, qui vivra jusqu’en 2020. Il y a des gens qui ont voulu être président de la République depuis au temps de Sékou Touré jusqu’à Conté, ils sont morts et sont partis avec leur rêve. Certains aujourd’hui sont en train de marmonner leur rêve pour être candidat en 2020, mais attendez 2020”.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

1 commentaire
  1. L'Africain dit

    Si Alpha CONDE se présente en 2020, c’est une violation de la règle démocratique. La constitution existe depuis et ne pose pas de problème quant à sa légitimité. Ceux qui ont écrit cette constitution sont Guinéens. Cessez de divertir la jeunesse. La jeunesse de la Guinée ressemble fortement à celle du BF, attention et attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info