Ultimate magazine theme for WordPress.

Ebola : l’Afrique du Sud, le Soudan, le Rwanda, les Seychelles, le Botswana… boudent la Guinée

0

[dropcap]L’[/dropcap]Union africaine a appelé tous les pays membres de l’institution à lever toutes les interdictions de voyage vers les pays touchés par le virus Ebola, dont la Guinée afin dit-elle  que les gens puissent se déplacer entre pays et faire du commerce, a déclaré lundi la présidente de la Commission de l’UA, Nkosazana Dlamini-Zuma.

frontiere-fermee_1Au terme d’une réunion à Addis Abeba en Ethiopie, il a également été souligné que, si les interdictions de voyage devaient être levées, des mécanismes de surveillance adéquats devaient être mis en place, aux points de départ des citoyens et aux ports d’entrée, que ce soit les aéroports, les points d’entrée terrestres ou les ports maritimes.

Malheureusement, des pays africains continuent d’imposer des restrictions de voyages vers les pays touchés par le virus Ebola. Au  Sud Soudan par exemple, les autorités interdisent carrément l’accès au territoire à tout passager ayant visité la Guinée, le Liberia, la Sierra Leone et le Nigeria au cours des deux derniers mois. Selon l’Office des Nations Unies chargé des affaires humanitaires qui cite les services d’immigration Sud Soudan aise, il faut rester deux mois hors des pays touchés par Ebola pour être autorisé à entrer au Soudan.

Tous les voyageurs en provenance de Guinée, du Liberia et  de la Sierra Leone sont refusés d’entrée en Afrique du Sud à moins que le voyage ne soit considéré comme absolument essentiel, faisant référence aux visites diplomatiques ou politiques. Les citoyens Sud-africains de retour de ces pays seront soumis à un processus de contrôle rigoureux par le ministère de la Santé, préviennent les autorités du pays de Nelson Mandela.

 En Côte d’Ivoire, le gouvernement a indiqué que tout client de toute nationalité qui a visité les pays touchés par Ebola, même pour un seul jour au cours des derniers trois mois sera refusé d’entrée sur le territoire Ivoirien.

Au Pays de la Terranga, les ressortissants de la Guinée, de la Sierra Leone et du Liberia ne seront autorisés à embarquer dans un vol quittant un des pays tiers non affecté par le virus Ebola, à destination du Sénégal que, s’ils justifient d’une présence continue d’au moins quarante (40) jours précédant la date de leur vol dans ce pays d’embarquement ou dans un autre pays non frappé par lesdites restrictions.

Le gouvernement Kenyan a quant à lui émis une interdiction du transit et d’arrivée à tous les passagers originaires du Liberia Sierra Leone et la Guinée. Cette interdiction n’est pas applicable aux Kenyans qui peuvent rentrer chez eux, mais seront bien profilés avec un suivi médical. Le personnel médical est exclu de la suspension.  Le 29 août dernier, face à  la menace du virus Ébola, Kenya Airways a suspendu temporairement ses vols à destination du Liberia, de la Guinée ainsi que de la Sierra Léone.

Au Rwanda, tous les passagers en provenance de la Guinée, du Liberia, de la Sierra Leone et du Sénégal ou toute personne qui a voyagé dans ces pays au cours des 22 derniers jours ne pourront pas embarquer  à bord des vols à destination Rwanda ou entrer au Rwanda  en aucun cas.

Les Seychelles avertissent que les citoyens de toute nationalité ayant visité la Sierra Leone, le Liberia, la Guinée,  le  Nigeria et la République Démocratique du Congo, quelque soit la durée du séjour ne seront pas autorisés à entrer aux Seychelles. Il est déconseillé aux citoyens des pays mentionnés et tout autre ressortissant étranger qui travaille aux Seychelles de se rendre dans les pays frappés de plein fouet par la pandémie Ebola. S’ils le font, ils ne seront pas autorisés à réintégrer Les Seychelles jusqu’à ce que l’OMS déclare la fin de l’épidémie.

En Zambie, la période de quarantaine d’une durée de 30 jours est imposée à tous les passagers en provenance de pays touchés par le virus mortel  a été révoquée. Des passagers qui sont actuellement examinés à l’arrivée et ne seront mis en quarantaine que si elles présentent des symptômes du virus Ebola.

Le pays de Paul Biya est quant à lui catégorique. Tous les voyageurs en provenance du Nigeria, Sierra Leone, la Guinée et le Libéria sont interdits d’entrée au Cameroun.

En Afrique Australe, le gouvernement du Botswana a pris la décision de contrôler les mouvements de personnes et ou des ressortissants des pays qui sont touchés par la pandémie du virus Ebola. Les ressortissants du Liberia, de la Sierra-Leone, de la Guinée et du Nigeria ne sont pas autorisées  à entrer au Botswana.

De plus, selon l’Office des Nations Unies chargé des affaires humanitaires,  les clients qui ont visité les pays touchés par Ebola  durant les 3 derniers mois seront orientés vers les représentants de la santé en vue s’assurer qu’ils ne sont pas infectés par le virus avant qu’ils ne soient autorisés à entrer  dans le pays. Quant aux citoyens des quatre pays touchés, il leur est interdit de transiter ou d’entrer au Botswana.

Mariam CISSE, pour VisionGuinee.Info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info