Ultimate magazine theme for WordPress.

Elections: Des observateurs empêchés d’accéder aux bureaux de centralisation des votes

0

L’Institut de Recherche sur la Démocratie et l’Etat de Droit (Irded) déclare que le vote s’est déroulé dans le calme dans l’ensemble du territoire national avec un soulagement pour tous les guinéens et guinéennes.

Parlant des observateurs nationaux, dûment accrédités par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), l’Irded souligne que ces derniers sont empêchés d’accéder bureaux de centralisation des votes, notamment à la Commune de Kaloum et Dixinn. Mieux, argue l’institut,  certains observateurs  ont été molestés par les commandants de la FOSSEL de deux communes le samedi 28 et dimanche 29 septembre 2013. Nous vous livrons le contenu de la déclaration.

Le contexte sociopolitique depuis les élections législatives semble être à l’apaisement. Le vote s’est déroulé dans le calme dans l’ensemble du territoire national avec un soulagement pour tous les guinéens et guinéennes. L’attention de tous les citoyens est focalisée maintenant sur la centralisation des résultats. Le déroulement de la suite des opérations dans la transparence est important pour le maintien de la paix et la quiétude social.

Le rôle des observateurs nationaux, dûment accrédités par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), est crucial pour veiller à la sincérité des opérations électorales et surtout pour permettre de certifier en toute neutralité les résultats sortis des urnes. Mais pour jouer ce rôle, il faudrait qu’ils puissent avoir accès au bureau de centralisation des votes dans l’ensemble du territoire national.  

Malheureusement, le comportement de certains membres de la FOSSEL laisse à désirer dans la mesure où ils empêchent des observateurs nationaux et journalistes d’avoir accès aux bureaux de centralisation des votes, notamment à la Commune de Kaloum et Dixinn. Mieux, il y en a qui ont été molestés par les commandants de la FOSSEL de deux communes le samedi 28 et dimanche 29 septembre 2013. La commission de l’accréditation de la CENI a été informée mais il semble que les forces de sécurité vont au delà de leur mandat qui consiste à maintenir la sécurité des personnes et de leur bien pendant le processus électoral. Ils n’ont pas pour mission de s’impliquer dans les opérations électorales et à plus forte raison de s’en prendre physiquement à des observateurs nationaux.

Nous alertons les autorités à tous les niveaux du manquement de certains membres de la FOSSEL de leur obligation de neutralité face aux acteurs du processus électoral et nous leur demandons de donner des instructions strictes aux forces de sécurité concernant la protection de toutes les personnes participantes au dépouillement et à la centralisation des résultats.

 Vive la Démocratie !

Que Dieu bénisse la Guinée !

 Le Bureau Exécutif

 Conakry, le 30 septembre 2013

Sélectionné pour vous :  Alpha Condé menace de limoger tous ses ministres, si…
Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info