Ultimate magazine theme for WordPress.

Fixation de la date des élections législatives du 12 Mai prochain : Réactions de quelques leaders Politiques

0

Le président de la CENI Bakary Fofana  a fixé le 12 mai 2012 la date des élections législatives. Une date que bon nombre de politiciens qualifient  d’erronée, fantaisiste et non tenable.  

Baidy Aribot,  Président de L’Alliance Force Avenir de Guinée (AFAG) : ‘’Je ne sais pas pourquoi la CENI se précipite pour fixer une date de manière prématurée. Je ne sais pas  non plus quelles sont les motivations  qui ont emmené le président de la CENI à fixer cette date sans consulter les autres membres. Nous commençons à appréhender  les motivations qui sous entend aujourd’hui  la fixation de cette date. Cela n’a rien d’objectif, mais plutôt pour satisfaire des stratégies  politiques du pouvoir pour l’obtention  encore du douzième Fond Européen pour le Développement(FED). Franchement si c’est  cette motivation, je pense que la CENI doit revenir sur la raison. Vous avez vu comment la CENI ancienne version a été qualifiée et comment l’ancien président de la CENI a été disqualifié. Je pense que Bakary à qui j’ai beaucoup de respect ne va pas aller dans la même direction que son prédécesseur. Et qu’il va vraiment se recadrer et revenir à des meilleurs sentiments pour qu’on ne connaisse pas les mêmes crises qu’on a connues depuis longtemps. La CENI n’est pas là pour faire la politique politicienne, elle est là pour organiser les élections. Elle doit se consacrer à cela. Elle doit faire en sorte que ces élections qui sont encore très attendues par la population soient libres et transparentes pour davantage qualifier la démocratie en Guinée.’’

Cheik Tidiane Traoré, président du Mouvement Pour la République(MPR) : ‘’ la date du 12 mai est fantaisiste et non tenable. Ils ont fait ça pour que l’Union européenne débloque la 12 ème FED.  Nous sommes  à 130 jours du mois de Mai. Le président de la République doit dans les conditions normales décréter la date des élections70 jours avant. Il faut au moins 45 jours  pour le  recensement des listes électorales et 15 jours  pour centraliser le résultat. Voilà tant de preuves qui prouvent que  la  date du 12 Mai n’est pas tenable. ‘’

Saidou Bayo, ancien commissaire de la CENI : ‘’j’ai fait mon propre calcul, je me suis retrouvé complètement au-delà de cette date et je ne suis pas bête en matière électorale. Cette date ne peut pas être tenue. Dans l’opposition, nous sommes entrain de voir comment faire un chronogramme parce que nous voulons aller vite aux élections.  Il faut savoir aujourd’hui que c’est seulement le RPG arc-en-ciel qui est au pouvoir. L’opposition n’a rien du tout. Donc il faudrait que les élections législatives se passent très rapidement pour que nous nous retrouvions maintenant à l’Assemblée. Nous sommes plus pressés que quiconque mais comme malheureusement  le  Professeur  ne veut pas faire les élections c’est dommage ! Comme vous le savez Louncény faisait les mêmes déclarations. Des déclarations qui ne pouvaient pas se tenir. Et aujourd’hui Bakary Fofana qui disait qu’il est compétent qu’il est ceci ou cela est tombé dans les même travers.’’

Mouctar Diallo, president de NFD : ‘’D’abord Bakary Fofana a refusé de publier le rapport de l’OIF qui accable WAYMARK en gardant sciemment ce rapport.

En faisant   la rétention de l’information même avec ses collègues, ses plus proches collaborateurs, membres de la CENI avec les acteurs sociopolitiques et la communauté nationale et internationale. Il montre qu’il est dans le jeu en faveur du pouvoir.  Par ailleurs, en violant  la décision unilatéralement prise au niveau de la CENI comme quoi aucune décision ne sera prise par rapport au chronogramme ou par rapport à WAYMARK avant le 22 décembre et en violation de la loi et des règlements intérieurs  de la CENI. Il se permet seul de façon unilatérale d’aller à 23 heures annoncer à la télévision nationale une date. Cela montre que Bakary Fofana est là pour le pouvoir comme Alpha Condé l’avait dit que M. Bakary est son candidat. Il a confirmé par ces deux actes graves qu’il est là non pour aider à l’organisation des élections libres et transparentes mais pour aider  à organiser des élections frauduleuses en faveur du pouvoir qui est complètement décrédibiliser et qui ne croit même pas avoir cinq pour cent s’il y’a  des élections libres et transparentes.

 Boussouriou DOUMBA, pour Visionguinee.info

+00224 66 90 54 16

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info