Ultimate magazine theme for WordPress.

Insister sur le développement pacifique, la prospérité commune et la sécurité universelle et promouvoir le développement constant de l’amitié Chine-Afrique

0

Le 2 août 2022, S.E.M. HUANG Wei, l’Ambassadeur de Chine en Guinée a publié un article intitulé « Insister sur le développement pacifique, la prospérité commune et la sécurité universelle et promouvoir le développement constant de l’amitié Chine-Afrique » dans les principaux médias guinéens. Voici le texte intégral.

L’amitié entre la Chine et l’Afrique remonte à loin dans l’histoire. La Chine et ses partenaires africains, dont la Guinée, font preuve de sincérité, d’amitié, de solidarité et de coopération. Ensemble, ils ont inscrit un chapitre émouvant dans l’amitié entre la Chine et l’Afrique.

La Chine poursuit toujours le concept de développement pacifique. Le peuple chinois est un peuple épris de paix, et la recherche de l’harmonie et de la coexistence figure depuis toujours dans les gènes de la civilisation chinoise. Depuis la fondation de la Chine nouvelle, la Chine est restée attachée à une politique extérieure d’indépendance et de paix et a fermement défendu la paix et le développement dans le monde.

La Chine promeut activement la prospérité commune du monde. Attachée à la philosophie qui privilégie la coexistence harmonieuse et l’harmonie dans la diversité, la Chine a proposé l’Initiative « la Ceinture et la Route » afin de promouvoir la connectivité et le développement gagnant-gagnant des pays riverains, à la lumière du principe dit « concertation, synergie et partage ». La Chine a également proposé l’Initiative pour le développement mondial, encouragé la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies, et travaillé avec le reste du monde pour bâtir une communauté pour le développement mondial.

La Chine adhère au concept de sécurité universelle. Lors de la Conférence annuelle 2022 du Forum de Boao pour l’Asie, le président chinois Xi Jinping a avancé l’Initiative pour la sécurité mondiale. Il a souligné la nécessité de nous engager à porter la vision de sécurité commune, intégrée, coopérative et durable ; à respecter la souveraineté et l’intégrité territoriale des différents pays ; à observer les buts et principes de la Charte des Nations Unies, à rejeter la mentalité de la guerre froide et à nous opposer à l’unilatéralisme ; à prendre en compte les préoccupations sécuritaires légitimes de tous les pays et à poursuivre le principe de l’indivisibilité de la sécurité ; à rechercher, par la voie du dialogue et de la concertation, des solutions pacifiques aux divergences et différends interétatiques et à rejeter le recours arbitraire aux sanctions unilatérales et aux juridictions extraterritoriales ; et à adopter une approche globale pour préserver la sécurité traditionnelle et la sécurité non traditionnelle et à répondre ensemble aux différends régionaux et aux défis planétaires tels que le terrorisme, le changement climatique, la cybersécurité et la sécurité biologique. Les concepts ci-dessus donnent une nouvelle orientation à la gouvernance de la sécurité mondiale.

Sélectionné pour vous :  Exploitation de la bauxite à Boké : un crime presque  parfait…

Les échanges amicaux entre la Chine et l’Afrique ont une histoire plusieurs fois millénaire. Au XVe siècle, la flotte de Zheng He, de la dynastie Ming, a atteint la côte est de l’Afrique à trois reprises. Depuis les années 1950 et 1960, les peuples chinois et africains se sont soutenus mutuellement et ont coopéré sincèrement dans la lutte pour la libération nationale et le développement national. A la lumière du principe dit « sincérité, résultats effectifs, amitié et bonne foi », la Chine a forgé une fraternité avec ses amis africains.

Certains pensent qu’au cours du développement de ses relations avec l’Afrique, la Chine cherche à créer un « piège de la dette » et pratique le « néocolonialisme ». Cependant, les faits parlent d’eux-mêmes et les avantages apportés par la coopération sino-africaine pour les populations africaines sont évidents pour tous. La création du Forum sur la coopération sino-africaine en 2000 a inauguré un nouveau chapitre de l’amitié entre la Chine et l’Afrique. Grâce à divers types de financement, les entreprises chinoises ont aidé les pays africains à construire et à moderniser plus de 10 000 km de voies ferrées, quelque 100 000 km de routes, près de 1 000 ponts, environ 100 ports, 66 000 km de lignes de transport d’électricité, 120 millions de kilowatts de puissance installée, et 150 000 km de réseaux fédérateurs offrant des services Internet à près de 700 millions de terminaux.

Lors de la 8e Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine qui s’est tenue l’année dernière, la Chine a proposé de travailler en étroite collaboration avec les pays africains pour mettre en œuvre les Neuf Programmes, afin de renforcer la coopération avec l’Afrique dans neuf domaines : la santé, la réduction de la pauvreté et l’agriculture, la promotion du commerce, la promotion de l’investissement, l’innovation numérique, le développement vert, le renforcement des capacités, les échanges humains et culturels, ainsi que la paix et la sécurité.

Les pays africains partagent généralement la philosophie de développement de la Chine et ont répondu activement aux diverses propositions et initiatives de la Chine. A ce jour, 52 des 53 pays africains qui entretiennent des relations diplomatiques avec la Chine et la Commission de l’Union africaine ont signé des documents de coopération avec la Chine dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route ». La coopération dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture et la Route » couvre presque tout le continent africain. A l’avenir, la Chine continuera d’aider au développement de l’Afrique et d’encourager l’Afrique à profiter du développement de la Chine, afin que les fruits du développement de la Chine bénéficient davantage aux peuples chinois et africains.

Sélectionné pour vous :  Taliby Dabo conteste la désignation de Kassory Fofana : ‘’Alpha Condé n'est en contact avec personne’’

L’amitié traditionnelle entre la Chine et la Guinée s’inscrit dans la durée. La Chine a été l’un des premiers pays à reconnaître l’indépendance de la Guinée, et la Guinée a été le premier pays d’Afrique subsaharienne à établir des relations diplomatiques avec la Chine. Depuis l’établissement de leurs relations diplomatiques, la Chine et la Guinée ont toujours fait preuve de sincérité et d’amitié, se sont fait confiance et se sont traitées sur un pied d’égalité, avec une coopération fructueuse dans divers domaines tels que l’économie, la culture, l’éducation et la santé.

Depuis cette année, la coopération pragmatique entre la Chine et la Guinée a maintenu une bonne dynamique de développement, et des progrès encourageants ont été enregistrés dans des projets majeurs tels que le projet dit « ressources naturelles contre prêts ». Au premier trimestre 2022, le volume total des importations et des exportations entre la Chine et la Guinée s’est élevé à 1,7 milliard de dollars américains, en hausse de 38,7 % en glissement annuel. Plus précisément, les importations chinoises depuis la Guinée se sont chiffrées à 1,074 milliard de dollars américains, en hausse de 46,7 % en glissement annuel, tandis que les exportations chinoises vers la Guinée se sont élevées à 625 millions de dollars américains, en hausse de 26,9 % en glissement annuel. La formation technique et les échanges culturels marquent également les relations bilatérales.

Lors de l’activité de questions-réponses entre l’équipage de Shenzhou-14 et des jeunes africains intitulée « Dialogue avec les taïkonautes » récemment organisée par la Chine, des jeunes guinéens ont posé avec enthousiasme des questions en ligne aux taïkonautes de la station spatiale chinoise, montrant ainsi leur grande curiosité pour le programme d’exploration spatiale de la Chine. Actuellement, la Guinée est dans une période de transition politique. La Chine soutient le processus de transition de la Guinée et est prête à continuer à jouer un rôle actif à cet égard.

Après des décennies d’efforts acharnés, la coopération sino-africaine est devenue un grand chêne et a porté ses fruits en Guinée. Quels que soient les aléas internationaux et les méandres dans la marche en avant, l’amitié sino-africaine ne s’arrêtera jamais et la coopération sino-africaine ne s’arrêtera jamais. En envisageant l’avenir, nous pensons que le développement de la Chine et de l’Afrique apportera des opportunités inédites pour l’une et l’autre. Continuons à suivre fermement la voie de la coopération mutuellement bénéfique et du développement commun, à saisir les opportunités historiques, à approfondir la coopération pragmatique, à promouvoir le développement du partenariat stratégique global sino-africain et sino-guinéen de manière plus ample et profonde et à un niveau plus élevé, ainsi qu’à travailler ensemble pour construire une communauté de destin Chine-Afrique et une communauté de destin Chine-Guinée.

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info