Ultimate magazine theme for WordPress.

Les avocats du FNDC catégoriques : ‘’Mamadi Doumbouya ne saurait être considéré comme un président de la République’’

0

Le Front national pour la défense de la constitition (FNDC) ne lache pas d’une semelle la junte militaire. Suite aux morts enregistrés dans les récentes manifestations, par le biais de ses deux avocats du barreau de Paris, Maîtres William Bourdon et Vincent Brengarth, il a déposé une plainte contre le colonel Mamadi Doumbouya pour ‘’complicité de torture et « homicides volontaires’’.

Le FNDC estime que le chef de la junte a ‘’a minima participé par le biais des ordres donnés aux militaires dont il contrôle les agissements’’.

Ses avocats William Bourdon et Vincent Brengarth ont confié au journal Le Point que devant ‘’l’absence de toute possibilité crédible que des investigations soient ordonnées en Guinée, nous avons fait le choix de saisir la justice française. Il est urgent que des poursuites soient diligentées pour stopper la spirale mortifère de la junte au pouvoir’’.

Ils se disent plus que jamais convaincus que ‘’les autorités judiciaires françaises en ont légalement la possibilité. Suffisamment d’éléments existent pour qu’elles en apprécient positivement l’opportunité, en dépit de l’existence de considérations purement politiques qui pourraient y faire obstacle’’.

A la question de savoir sur quoi fondent-ils leur action va-t-elle, ces professionnels du droit répondent que selon les informations en possession des ‘’plaignants, le colonel Mamadi Doumbouya aurait la nationalité française en plus de la nationalité guinéenne, ce qui est de nature à fonder la compétence des juridictions françaises’’.

Ils assurent qu’en tant que membre du Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) et président de la transition, ‘’nous considérons, en l’état des éléments transmis par le FNDC et les familles, qu’il ne fait aucun doute que le colonel Mamadi Doumbouya occupe un rôle central dans la répression actuellement à l’œuvre en Guinée contre la société civile. Aucune immunité ne nous semble au surplus pouvoir être excipée dans ce cas de figure particulier’’.

Sélectionné pour vous :  Le colonel Doumbouya ordonne aux éléments de la garde d’Alpha Condé de quitter Conakry

Ils restent convaincus que ‘’la nationalité française de monsieur Doumbouya pourrait entraîner la compétence des juridictions françaises. Autrement dit, et sous réserve des investigations qui pourraient être ordonnées, il pourrait être amené à être entendu et à rendre des comptes, devant ces juridictions, des crimes qui ont été commis. En tout état de cause, les juridictions françaises peuvent également être compétentes en vertu du principe de la compétence universelle’’.

A qui veut l’entendre, ils disent que ‘’monsieur Mamadi Doumbouya ne saurait être considéré à proprement parler comme un président de la République, en l’absence de tout processus démocratique et compte tenu des conditions par lesquelles il a pu accéder au pouvoir, à la faveur d’un coup d’État militaire : autrement dit, par la force des armes plutôt que par la voie des urnes. Cette plainte a été déposée des chefs de complicité d’homicides volontaires ainsi que de tortures, ce qui nous apparaît restituer son possible rôle dans la direction des opérations’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info