Ultimate magazine theme for WordPress.

Processus électoral : Mouvance et opposition à couteaux tirés sur la date des communales

0

[dropcap]L[/dropcap]a date du 30 août 2015 est tenable pour organiser les élections communales. Du moins selon l’opposition républicaine qui a fait la proposition mercredi lors du dialogue. Une date récusée aussitôt par la mouvance présidentielle et la commission électorale nationale indépendante. Cette dernière assure que techniquement, il est impossible d’organiser les communales à cette date.

dialogue_politique_2Au sortir de la rencontre à huis-clos, Aboubacar Sylla, le porte-parole de l’opposition a déclaré à la presse que la journée du mercredi a été caractérisée par des échanges intéressants au cours desquels chaque groupe politique a décliné ses positions sur les points examinés.

‘’Nous avons surtout parlé du calendrier électoral qui concerne les communales. Les débats ont été très houleux mais aucun consensus n’a pas été encore trouvé. L’opposition, après avoir écouté la CENI qui a fait l’état des lieux, a proposé la date du 30 août 2015 pour l’organisation des communales’’, a annoncé l’honorable Sylla.

Aussitôt proposée par l’opposition, cette nouvelle date a été récusée par la mouvance présidentielle et la commission électorale nationale indépendante. La question fondamentale, selon le député Damaro Camara, c’est de demander à l’institution qui a la charge d’organiser les élections en Guinée de dire en toute conscience si techniquement, juridiquement et manière opérationnelle, il est possible d’organiser les élections communales avant la présidentielle.

‘’La réponse est sans ambages : non’’, a rétorqué le président du groupe parlementaire de la majorité. Donc, a-t-il expliqué, ‘’si on veut vraiment aider le pays, c’est de voir ce que nous devons faire désormais [ensemble]. Parce que l’institution qui a la charge d’organiser les élections, avec explications à l’appui, dit qu’il est objectivement et techniquement impossible d’organiser les communales avant la présidentielle’’.

Faute de consensus entre mouvance et opposition sur la date des communales, la question a été mise en stand-by à l’image de celle qui concerne les délégations spéciales pour laquelle aucun terrain d’entente n’a été trouvé. Les différentes parties prenantes au dialogue se retrouvent ce jeudi pour amorcer les débats sur le fichier électoral.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info